Les prêts en dollars aux groupes européens au plus haut depuis 2007

le 03/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon Dealogic, les prêts syndiqués en dollars octroyés aux entreprises européennes se sont chiffrés à 29,7 milliards en 2012 en hausse de 60%

Légende : Crédit : les prêts en dollars aux européens

Contraintes de diversifier leurs sources de financement, les entreprises européennes ont eu tendance à se tourner davantage vers les émissions obligataires en dollars l'an dernier. Fait moins connu, dans un contexte de renforcement du cadre prudentiel des banques et de crise de la zone euro, elles ont aussi fortement eu recours aux crédits syndiqués en dollars octroyés dans le cadre d’acquisitions ou d’opérations de refinancement de grande envergure.

Selon les chiffres publiés par Dealogic, le marché des prêts syndiqués en dollars souscrits par les emprunteurs européens outre-Atlantique a ainsi atteint quelque 29,7 milliards de dollars en 2012 soit un bond de 60% par rapport à 2011. Cela correspond à un deuxième niveau record depuis 2007 qui avait totalisé 58,4 milliards de dollars de financement en billets verts pour les groupes européens.

En 2012, les emprunteurs du Vieux Continent ont représenté 33% des prêts syndiqués en dollars souscrits par des groupes étrangers contre une part de marché de 30% l’année précédente. Toutefois, cela reste loin du record atteint en 2009 où ils avaient représenté à eux seuls 62% du marché. Le niveau moyen des marges pour les prêts syndiqués en dollars au profit d’emprunteurs étrangers a atteint 354 points de base en 2012, contre 335 en 2011. Pour les entreprises européennes, le niveau de marge moyen se chiffre à 385 points de base ce qui constitue un niveau record.

C’est le secteur de la santé qui pèse pour l’essentiel des prêts syndiqués octroyés aux étrangers aux Etats-Unis avec un total de 11,7 milliards de dollars ce qui marque une progression de 13% sur un an. Le secteur des télécommunications se situe un peu plus loin derrière avec un volume de prêts de 7,8 milliards soit une hausse de 9% sur la période. Le placement d’un crédit syndiqué, qui implique la participation de plusieurs banques, se rapproche de celui d’une obligation.

Du côté des banques arrangeuses, Bank of America Merrill Lynch arrive en tête du classement en 2012 avec 11% de parts de marché des prêts en dollars aux groupes étrangers, suivie de Deutsche Bank et JPMorgan. Ces dernières banques détiennent respectivement 10,7% et 7,8% du marché.

A lire aussi