Pékin profite du rebond de la croissance pour accélérer les réformes

le 02/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'indice officiel d'activité du secteur manufacturier s'est maintenu à 50,6 points, alors que l'indice HSBC atteint à 51,5 un plus haut de 19 mois

L'indice PMI officiel des directeurs d'achats du secteur manufacturier chinois est resté stable au mois de décembre au-dessus du seuil de contraction de l’activité pour le troisième mois consécutif à 50,6, selon les chiffres publiés hier par le Bureau national des statistiques (BNS).

Lundi, l’indice calculé par HSBC avait montré une accélération de l’activité du secteur, en s’établissant finalement à 51,5 points, son plus haut niveau depuis mai 2011. Un niveau supérieur à l’indice préliminaire de 50,9 points et en hausse d’un point par rapport au mois de novembre.

Des chiffres qui traduisent «une reprise impressionnante», selon Bank of America.

L’accélération de l’activité industrielle a été réalisée malgré une baisse de l’indice des nouvelles commandes à l’exportation qui a chuté de 0,2 point à 50 selon le BNS et de 5,4 points à seulement 46,7 selon l’indice HSBC, témoignant du ralentissement de la contribution du commerce extérieur à la croissance du pays.

«Cela suggère que la demande domestique fut le principal moteur de la croissance» au quatrième trimestre, estime Bank of America. La Banque Populaire de Chine (PBOC) a de son côté indiqué qu’elle entend conserver une politique monétaire prudente en ciblant un rythme de croissance «stable et approprié», une réorientation du modèle économique et une inflation sous contrôle.

De quoi inciter Pékin à accélérer ses réformes. Le gouvernement a annoncé lundi le retour des taxes sur l'importation de certains produits, comme les installations solaires, les gazoducs et les équipements ferroviaires. «Le but de cette décision est d'une part d'encourager les entreprises nationales à importer des équipements que la Chine ne peut pas produire(…) et de créer un environnement équitable pour que les entreprises achètent plus d'équipements domestiques afin de soutenir l'industrie chinoise» a expliqué le ministère des finances.

Et la PBOC d’ajouter qu’elle concentrera son action sur la réforme du système financier. Dimanche, les autorités ont annoncé l'autorisation du développement de fonds communs de placement par des sociétés de bourse, par des assureurs via leurs filiales de gestion d'actifs et par certains fonds spécialisés dans le placement privé. Une mesure qui permettra d'ouvrir ce marché à de nouveaux acteurs et favorisera la concurrence. De quoi doper China Life Insurance dont le cours s’envolait de 5,84% à un plus haut de deux ans.

A lire aussi