L'Argentine offre un compromis aux fonds vautours

le 02/01/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement argentin a proposé devant la justice américaine de rouvrir son offre d'échange de dette aux fonds spéculatifs récalcitrants qui avaient refusé d'y participer en 2005 et 2010 pour mettre fin à un long litige judiciaire. Une proposition faite dans le cadre d'une demande à la cour d'appel de New York d'invalider la décision d'un juge fédéral, Thomas Griesa, qui avait ordonné le 22 novembre dernier à l’Argentine de verser 1,33 milliard de dollars aux fonds NML et Aurelius, dits «fonds vautours». Un geste qui a reçu le soutien de l'administration américaine à travers un document de 15 pages transmis à la cour, qui estime que la décision de novembre va à l'encontre des efforts soutenus des États-Unis pour promouvoir une restructuration ordonnée de la dette souveraine, et pourrait en outre générer un risque pour la position prédominante du dollar sur le marché des bons du trésor.

A lire aussi