«L'annonce de l'OMT a été plus efficace que la baisse des taux»

le 17/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Matthieu Louanges, vice-président exécutif de Pimco Europe

- L’Agefi: Comment expliquez-vous la décision de la BCE de laisser son principal taux inchangé malgré un contexte économique dégradé?

- Matthieu Louanges: La décision de la BCE de ne pas baisser son principal taux directeur, qui reste stable à 75 points de base, reflète de notre point de vue, deux éléments : d'abord le fait que les taux du marché monétaire sont déjà très proches de zéro et, ensuite, comme l'a indiqué Mario Draghi, le fait que la baisse très importante des rendements souverains au cours des derniers mois, notamment à la périphérie de la zone euro, a représenté en soit une forte détente des conditions monétaires. Autrement dit, la confirmation en septembre d'opérations potentielles d'OMT a été, dans les faits, une décision de politique monétaire très expansionniste, probablement beaucoup plus efficace qu'une baisse de taux.

- Qu’avez-vous retenu de la réunion de politique monétaire de la Fed?

- La Fed a confirmé la poursuite de sa politique de rachats de titres. Le changement et la surprise furent l'annonce du fait que les hausses de taux à venir dépendront des prévisions d'inflation de la Fed à deux ans, avec un objectif de 2,5%. Cela confirme le caractère très accommodant de la politique monétaire actuelle et encourage certainement la prise de risque et la bonne tenue des marchés actions. La Fed continue de donner la priorité au soutien à l'économie et à l'emploi par rapport à l'objectif de stabilité des prix. Les obligations indexées sur l'inflation sur la partie longue de la courbe des taux américaine sont attractives dans ce contexte.

panel taux
ZOOM
panel taux

A lire aussi