La situation politique en Italie ravive la tension sur les taux

le 10/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Mario Monti a annoncé sa démission prochaine. Photo: Alessia Pierdomenico/Bloomberg

Les tensions sur la dette italienne se sont ravivées lundi matin, après que Mario Monti a annoncé ce week-end sa démission prochaine de la présidence du Conseil, entraînant l'organisation d'élections anticipées, probablement en février, soit deux mois plus tôt que prévu. Cette instabilité politique fait craindre un abandon de la politique d'austérité mise en place depuis un an. Vers 13 heures, les taux à 10 ans progressaient de 34 points de base, à 4,85%, entraînant avec eux les taux espagnols et portugais. L'écart de rendement avec les taux allemands augmentait de 36 pb, à 358 pb. Une source italienne a indiqué à Reuters que ces tensions ne remettent pas en question les deux émissions prévues cette semaine par le pays mercredi et jeudi.

A lire aussi