L'Ecofin affiche ses divisions sur l'union bancaire

le 04/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le ministre des Finances allemand ne veut pas tout abandonner à la BCE. Photo: Jock Fistick/Bloomberg

La France et l'Allemagne ont exprimé au grand jour leurs divergences sur le projet de supervision du secteur bancaire européen par la BCE, au risque de retarder la mise en œuvre de l'union bancaire.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a déclaré, lors de la réunion mensuelle de l'Ecofin à Bruxelles, que son pays ne pouvait pas abandonner à la banque centrale tout pouvoir de décision en matière de supervision. Son homologue français Pierre Moscovici a pour sa part mis en garde contre toute velléité d'affaiblissement d'un projet censé constituer une réponse définitive à cinq ans de crise financière et économique.

L'Ecofin s'est donc achevé sur un constat de désaccord et les ministres doivent se retrouver pour une nouvelle séance de négociations le 12 décembre, à la veille du dernier sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'année.

A lire aussi