La croissance de l’économie chinoise donne des signes de frémissement

le 04/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La hausse des indices manufacturiers au-dessus du seuil de contraction devrait permettre à Pékin de maintenir son objectif de croissance à 7,5% en 2012

La reprise chinoise se confirme. Le secteur manufacturier retrouve le sentier de la croissance avec un rebond au-dessus du seuil de contraction de l’activité de l’indice HSBC à 50,5 points au mois de novembre pour la première fois depuis octobre 2011, alors qu’il était encore de 49,5 points en octobre 2012. L’indice officiel avait déjà montré une accélération de la croissance du secteur à 50,6 points, après 50,2 points en octobre. Dans le même temps, la croissance du secteur non manufacturier ne tarit pas avec un indice officiel qui reste à peu près stable à 55,6 points, tiré à la hausse par le secteur de la construction.

Le rythme de hausse des profits des sociétés industrielles chinoises avait déjà fortement accéléré à 20,5% en octobre, après 7,8% en septembre, grâce notamment à une hausse des marges du secteur estimée par GaveKal à 6,3% en octobre, après 5,7% en septembre et 5% en juillet et août. Depuis le début de l’année, les profits industriels sont ainsi repassés en territoire positif, en hausse de 0,5% après une baisse annuelle de 1,8% sur les neuf premiers mois de l’année. «Le restockage par les sociétés manufacturières porté par le rebond du prix des matières premières et l’amélioration de la confiance a conduit à une hausse des ventes», explique Bank of America.

Un des directeurs adjoints de la Banque Populaire de Chine (PBOC), Yi Gang, indiquait hier que la hausse de l’inflation devrait rester contenue à 2,7% cette année, et sous les 4% en 2013. De quoi donner des marges de manœuvre à la PBOC pour permettre aux autorités chinoises de maintenir l’objectif des 7,5% de croissance pour 2012 lors de la réunion du Politburo courant décembre, selon neuf des 16 économistes interrogés par Bloomberg. Un niveau en ligne avec le consensus qui table en moyenne sur une croissance de 7,7% en 2012 et 8,1% en 2013.

«Les taux devraient observer une tendance haussière, avec des données économiques qui devraient continuer de montrer un rebond progressif de l’économie chinoise», estime Frances Cheung, stratégiste chez CA CIB. Le taux de swap à un an progressait hier de 8 pb à 2,87%. Depuis la dernière baisse du ratio des réserves obligatoires, la PBOC s’est tournée vers les opérations de «reverse repo» pour injecter des liquidités dans le système. Elles se sont montées à 40 milliards de yuans, soit un total de 1.343 milliards depuis le début de l’année.

A lire aussi