Christian Noyer s’en prend à l’exception britannique

le 03/12/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouverneur de la Banque de France fustige la singularité britannique au sein de l’Union européenne, en indiquant au journal que «l’activité européenne devrait être réalisée au sein de la zone euro. Cela est lié à la capacité de la banque centrale à apporter de la liquidité et d’assurer la supervision de sa propre devise». Et d’ajouter qu’«il s’agit de la conséquence de la décision du Royaume-Uni de rester en dehors de la zone euro».

A lire aussi