La BCE doit-elle encore baisser les taux ?

le 29/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les positions divergent quant à l’utilité d’une nouvelle baisse de taux par la BCE. Pour les opposants aux baisses, la banque centrale ne doit plus faire de concessions aux autorités fiscales alors que l’union bancaire, la réduction des déficits et la mise en œuvre des réformes structurelles prennent du retard.

Une baisse des taux courts aurait aussi des effets asymétriques: elle accentuerait le risque de surchauffe des économies bien portantes, principa-lement l’Allemagne, et ne stimulerait que très peu les économies en crise, qui présentent des contraintes de demandes de financement. Enfin, abaisser les trois taux directeurs supposerait de rémunérer la facilité de dépôt à taux négatif, une décision aux conséquences difficiles à appréhender pour les marchés monétaires et les banques.

Les partisans de l'assouplissement estiment pour leur part que la zone euro sera encore en récession en 2013 et que, dans un contexte de reflux de l’inflation, elle a besoin d’être stimulée plus. Certaines banques ont aussi communiqué leur volonté de rembourser en partie les sommes empruntées à la première LTRO. Il existe donc un risque que le taux Eonia remonte. Rien n’indique au contraire que l'Eonia resterait collé au taux de la facilité de dépôt s’il devenait négatif, puisque les réserves des banques au compte courant de la BCE resteraient rémunérées à zéro. Par principe de précaution, une baisse du taux repo seule peut s’envisager. Enfin, le fait que l’Espagne n’ait pas encore demandé à bénéficier de l’OMT est parfois perçu comme un frein à une convergence plus marquée des taux souverains pour la périphérie. Or la moindre baisse allégerait le fardeau du désendettement.

Il reste que depuis 2002, la BCE a toujours abaissé les taux lorsque ses prévisions de croissance pour l’année suivante ont été revues d’environ 1 point de PIB à la baisse sur un trimestre. En septembre, elle prévoyait une croissance de 0,5% de l’économie européenne en 2013. Le consensus est aujourd’hui à 0,0%, Natixis à -0,4%.

Taux de repo, facilité de dépôt de la BCE et Eonia
ZOOM
Taux de repo, facilité de dépôt de la BCE et Eonia

A lire aussi