«Nous restons extrêmement prudents sur l’évolution du CAC 40 à un an»

le 26/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sandra Craignou, directrice générale déléguée, responsable des investissements, chez Aberdeen AM

- L’Agefi : Pourquoi anticipez-vous une stabilité du CAC 40 à horizon un an ?

- Sandra Craignou : La France connait une croissance ralentie depuis mi 2011 et les derniers chiffres font craindre une possible récession, de faible ampleur cependant. Par ailleurs, le déficit de compétitivité souligné par Moody’s devrait entraîner des réformes structurelles dont l’effet escompté ne sera pas immédiat. Dans ce contexte, l'effort budgétaire pour 2013, qui repose sur une forte hausse de la pression fiscale, pèsera sur l'investissement des entreprises. Les résultats du CAC 40 ont été en ligne avec les attentes. Mais les prévisions de profits pour 2013 données par les entreprises dénotent un très grand attentisme. Ainsi, nous restons extrêmement prudents sur l’évolution de l’indice CAC 40 à horizon d'un an. Nous pourrions réviser nos prévisions en cas de plus grande visibilité sur la croissance économique mondiale.

- Quels indices actions offrent le plus fort potentiel de rebond ?

- La visibilité sur la croissance économique mondiale demeure incertaine et dans l’attente de réponses claires sur la résolution du «fiscal cliff» américain, de l’évolution de la politique monétaire chinoise, et de l’issue de la crise souveraine européenne notamment, les marchés ne devraient pas connaitre une forte évolution haussière à moyen terme. La plupart des indicateurs de confiance reflètent un degré d’incertitude. Toutefois, les niveaux de valorisation attractifs des marchés européens et la sous-pondération actuelle des actions européennes dans les allocations d’actifs pourraient entraîner des mouvements haussiers erratiques, mais que nous ne pensons pas pérennes à moyen long terme.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi