«Le marché actions européen présente une valorisation relative très attractive»

le 26/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Nathalie Benatia, stratégiste senior chez BNPP AM

- L’Agefi : La visibilité est-elle meilleure en cette fin d’année ?

- Nathalie Benatia : Les incertitudes économiques et politiques, aux Etats-Unis comme dans la zone euro, sont nombreuses et nous paraissent devoir dominer le comportement des investisseurs à court terme, ce qui nous incite à une certaine prudence sur les actifs risqués. Cette approche nous conduit à privilégier une exposition aux actions sur les Etats-Unis et l’Europe au détriment des zones émergentes où la marge de manœuvre des politiques économiques se réduit. Même si la croissance de l’économie américaine reste décevante au regard des standards historiques, elle est bien présente. De son côté le marché actions européen présente une valorisation relative très attractive. Les fondamentaux dans certaines zones émergentes, en particulier en ce qui concerne les finances publiques, se sont indéniablement améliorés mais il nous paraît plus judicieux de jouer ce thème via la dette émergente exprimée en dollar qu’à travers les actions.

- La liquidité demeure-t-elle un thème majeur d’investissement ?

- L’assurance apportée par les banques centrales qu’elles fourniront – quoi qu’il arrive – de la liquidité et maintiendront les taux bas reste bien sûr un élément majeur qui offre une protection contre de brutales consolidations des actions. Cet engagement ne paraît plus en mesure d’alimenter à lui seul le rally alors que l’économie mondiale demeure fragile et que les fondamentaux des actions (valorisations, niveau record des marges) ne sont pas particulièrement porteurs. Pour l’activité économique comme pour les marchés financiers, les banques centrales fournissent un coussin mais pas un trampoline.

panel allocations
ZOOM
panel allocations

A lire aussi