Les créanciers de la Grèce se rapprocheraient d'un accord

le 23/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

«Le FMI a accepté que la dette grecque soit considérée comme soutenable si elle atteint 124% du produit intérieur brut (PIB) en 2020», a expliqué à Reuters une source gouvernementale à Athènes, soulignant que le Fonds assouplit ainsi l'objectif précédent d'une dette à 120% du PIB. «L'Eurogroupe a déjà trouvé un terrain d'entente pour réduire la dette grecque à 130% du PIB d'ici à 2020, donc il reste l'équivalent de 5 à 6 points de pourcentage du PIB à négocier, soit environ 10 milliards d'euros» a-t-elle ajouté, alors que d'autres sources évoquent un montant bien supérieur. Les bailleurs de fonds internationaux de la Grèce envisagent la restitution par la BCE de 9 milliards d'euros de profits réalisés sur ses obligations d'Etat grecques, la baisse du taux d'intérêt des prêts accordés à Athènes avec un report d'échéance, ainsi qu'un rachat de dette de 10 milliards d'euros par l'Etat.

A lire aussi