«La livre devrait tendanciellement s’affaiblir contre l'euro»

le 19/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management France

- L'Agefi : L’arrêt de l'assou-plissement quantitatif (QE) par la BoE aura-t-il un impact sur l’euro/livre ?

- Eric Bourguignon: Le QE ne semble pas avoir eu d’impact majeur sur la parité euro/sterling depuis sa mise en place en mars 2009. La livre a en effet progressé de plus de 10% contre euro sur cette période, alors que le QE aurait logiquement dû l’affaiblir. L’arrêt du programme d’achat de la Banque d’Angleterre ne devrait donc pas modifier la donne. Le cours du sterling dépendra davantage à nos yeux de l’évolution de la crise des dettes souveraines en zone euro et des perspectives de l’économie britannique. Nous estimons de ce point de vue que la livre devrait tendanciellement s’affaiblir contre euro, car si la zone euro dispose désormais des moyens qui lui permettront de surmonter la crise, le Royaume-Uni a encore beaucoup à faire pour éradiquer son déficit public et son déficit extérieur.

- Pourquoi pariez-vous sur un euro/dollar à 1,32 à six mois ?

- Malgré la crise terrible qu’il traverse, l’euro se situe actuellement quasiment au niveau qui était le sien en début d’année contre dollar et nous pensons qu’il pourrait effectivement s’apprécier quand les tensions commenceront à se relâcher sur le Vieux Continent. En effet l’euro est une monnaie intrinsèquement forte contrairement au dollar car la zone euro dégage un excédent extérieur significatif, tandis que l’Amérique enregistre un déficit extérieur chronique. Les politiques de change plus ou moins agressives de nos partenaires exercent une pression haussière sur l’euro et cette situation perdurera tant que les pays de l’Union accepteront que la monnaie unique soit la variable d’ajustement du système monétaire international.

panel change
ZOOM
panel change

A lire aussi