Le président de la Buba n’exclut pas un effacement de la dette grecque

le 16/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Jens Weidmann, président de la Bundesbank. Photo: Chris Ratcliffe/Bloomberg

La Grèce aura peut-être besoin d'un nouvel effacement de sa dette mais une telle mesure ne doit être envisagée qu'une fois qu'Athènes aura mené les réformes structurelles nécessaires, a déclaré vendredi le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. «Je considère le besoin d'un nouvel effacement de la dette comme une question ouverte», a-t-il dit lors d'une conférence organisée par le Süddeutsche Zeitung. Jens Weidmann a précisé « qu’un effacement de la dette seule ne résoudra rien. Je peux effacer les dettes et me retrouver dans 10 ans au même point qu'aujourd'hui ? La Grèce doit se réformer de fond en comble ».

A lire aussi