La Bourse de New York subit un fâcheux contretemps informatique

le 13/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un souci de logiciel a bloqué hier les transactions sur plus de 200 valeurs sur le Nyse, qui anticipe un retour à la normale dès aujourd’hui

Panne informatique hier sur le Nyse. L'incident a tout de même concerné 216 valeurs cotées sur le New York Stock Exchange, dont Lazard, CVS Caremark, ou US Steel. L’opérateur boursier a averti les traders dès le début de matinée outre-Atlantique qu’il rencontrait un ennui technique dans l’appariement des ordres. L’ordre était ainsi envoyé sans problème apparent, mais aucune confirmation de transaction n’était reçue. Le souci n’a donc pas entraîné d’évolution anormale des cours et n’était détectable que par les émetteurs des ordres sur les valeurs impliquées.

Le Nyse a finalement imputé la cause du dysfonctionnement à un souci de logiciel identifié et devant être résolu cette semaine, qui a empêché la clôture officielle des titres concernés, tout ordre non confirmé étant réputé annulé. Le marché a tout de même distribué une liste officielle des prix de clôture basée sur les dernières transactions confirmées. Surtout, le Nyse a promis que la séance d’aujourd’hui se déroulerait normalement pour l’ensemble des titres. Par chance, la panne s’est produite en une séance relativement calme du fait du «Veterans’ Day», journée d’hommage aux anciens combattants.

Le porte-parole de l’opérateur boursier, Richard Adamonis, a assuré qu’«à notre connaissance, c’est la première fois que nous ne sommes pas en mesure d’assurer la procédure de clôture habituelle». Une procédure importante car le cours de clôture sert de référence à nombre d’intervenants, comme pour les gestionnaires d’actifs auprès de leurs clients. Du fait de la concurrence acharnée que se livrent depuis des années les différents opérateurs boursiers, tous les titres concernés par le souci du Nyse ont tout de même pu être négociés normalement au sein d’autres marchés comme le Nasdaq, Bats ou Direct Edge, et même sur la plateforme électronique Arca de Nyse Euronext.

Le problème est survenu alors que Nyse Euronext met en œuvre une importante migration technologique de sa plateforme de transaction. L’opérateur boursier transfère en effet l’ensemble de ses marchés, obligataires, options, à terme ou actions comptant, et cela au niveau mondiale, vers la «Plateforme universelle de trading» (UTP). Les marchés européens de Nyse Euronext ont déjà effectué la transition, selon le porte-parole du groupe hier, la migration étant actuellement en cours pour les actions américaines. 800 sur 3.800 ont déjà franchi le pas, le reste devant le faire d’ici la fin de l’année, selon le porte-parole.

A lire aussi