Les Etats-Unis premier producteur mondial de pétrole en 2020

le 12/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Derrick aux environs de Los Angeles aux Etats-Unis. Photo: Patrick Fallon/Bloomberg

«Vers 2020, les Etats-Unis deviendront le premier producteur mondial de pétrole (et dépasseront l’Arabie saoudite jusqu’au milieu de la décennie 2020)», a prédit lundi l’Agence internationale de l’énergie (AIE) dans la dernière édition du World Energy Outlook, sa grande étude prospective annuelle. «Le rebond récent de la production américaine de pétrole et de gaz, menée par des essors technologiques qui permettent d’extraire» des ressources non-conventionnelles, comme la fracturation hydraulique «transforme à un rythme soutenu le rôle de l’Amérique du Nord sur l’échiquier énergétique mondial», explique-t-elle. L’AIE anticipe que ce bond de la production américaine, «fera chuter progressivement les importations pétrolières du pays, jusqu’à ce que l’Amérique du Nord devienne un exportateur net de brut, aux alentours de 2030». La demande pétrolière mondiale va augmenter de 14% d'ici 2035 pour atteindre 99,7 millions de barils par jour (mbj), portée par la consommation liée aux transports, estime l’agence, soit 700.000 barils de plus que ce qu'elle prévoyait auparavant. L'AIE table sur un prix moyen du baril de brut importé par ses pays membres de 125 dollars le baril en 2035 (en dollars constants), contre environ 107 dollars cette année.

A lire aussi