Les émissions de convertibles en Europe sont au plus haut depuis 2009

le 08/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les volumes levés sur 2012 dépassent ceux des deux derniers millésimes grâce à Volkswagen. La performance de la classe d'actifs atteint ses limites

Volkswagen a frappé fort avec son obligation convertible de 2,5 milliards d’euros placée le 6 novembre. L’opération, menée par Bank of America Merrill Lynch, Credit Suisse et Deutsche Bank, constitue la plus grosse émission sur le marché primaire equity-linked en Europe depuis 2008. Cette année-là, l’institution publique allemande KfW avait placé une convertible d’une valeur équivalente à 5,1 milliards de dollars, rappelle Dealogic.

En sommeil entre mars et août, le marché européen des obligations convertibles est sorti de sa léthargie depuis septembre. La demande des fonds spécialisés et la stabilisation des marchés actions à des niveaux supérieurs à ceux du printemps ont permis une reprise des émissions. Avec déjà 13,5 milliards d’euros levés, les volumes de 2012 sur le marché primaire dépassent désormais ceux des deux millésimes précédents ainsi que les 10 milliards émis en 2008.

Les signatures allemandes et françaises (Sanofi, Unibail-Rodamco) dominent les émissions, mais le marché a aussi accueilli de nouveaux noms, comme Nokia en octobre. Pour les investisseurs, le pari se révèle gagnant sur 2012: la performance de la classe d’actifs en Europe atteignait 13,1% à fin octobre, devant le marché américain (12%) et asiatique (5%). Elle commence d’ailleurs à toucher ses limites. La liquidité a diminué en octobre, et a été davantage assurée par les hedge funds que par les fonds traditionnels. «Beaucoup de fonds ont déjà atteint leur objectif annuel et sont plus enclins à protéger leur capital qu’à faire tourner leur portefeuille», relève Benoît Le Pape, analyste convertibles chez BNP Paribas.

EMISSIONS CONVERTIBLES EN EUROPE
ZOOM
EMISSIONS CONVERTIBLES EN EUROPE

A lire aussi