MarketAxess étend ses activités en Europe en acquérant une filiale d'Euroclear

le 07/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La plate-forme d'échanges électroniques entend profiter des évolutions apportées par la révision de la directive MIF en cours à Bruxelles

MarketAxess, la plate-forme d’échanges électroniques spécialisée sur les marchés obligataires, a annoncé la semaine dernière l’acquisition du fournisseur de données, Xtrakter auprès du spécialiste du post-marché, Euroclear, pour profiter des évolutions réglementaires. La transaction, de 26 millions de livres (32 millions d'euros), devrait être conclue au cours du premier trimestre 2013.

Dans un communiqué, le PDG de MarketAxess, Rick McVey, souligne qu’«Xtrakter est un acteur dominant en matière de transmission de données à la FSA et à d’autres autorités continentales et est bien positionné pour jouer un rôle déterminant sur le marché britannique et les autres marchés européens alors que les régulateurs cherchent à réduire les risques en matière de règlement-livraison et à augmenter la transparence des marchés dans le cadre de MIF 2».

La révision de la directive Marchés d’instruments financiers est toujours en cours de négociation à Bruxelles. Les parlementaires doivent trouver un accord avec les représentants des Etats au sein du Conseil. La future régulation doit créer un régime de transparence, pré et post-négociation pour les obligations, à l’image de celui qui existe depuis 2007 pour les actions. Elle encouragerait aussi la création d’une base de données consolidée donnant une vue de toutes les transactions effectuées en Europe.

Créé en 2000 aux Etats-Unis, MarketAxess est aussi basé à Londres. Avec l’acquisition de Xtrakter, le groupe devrait, selon le Financial Times, doubler la taille de ses activités en Europe. Dans la région, le groupe propose notamment de traiter les obligations d’entreprises selon le système «request for quote» dans lequel les investisseurs sollicitent les banques pour qu'elles leur proposent des prix. Ce modèle, différent de celui proposé par les plates-formes issues du Comité Cassiopée est aussi  utilisé par Tradeweb ou encore MTS (avec Bondvision).

Certains doutent cependant de sa viabilité. Avec la crise et Bâle 3, les banques réduisent leur activité de teneur de marché de peur d’avoir à mobiliser trop de capital. «Il y aura de moins en moins de teneurs de marchés. Si les plates-formes dont le modèle met face à face des clients finaux et des teneurs de marchés ne changent pas et ne se tournent pas vers un système de Bourse transparente, elles vont droit dans le mur», assure un professionnel du marché.

A lire aussi