«Les moyennes capitalisations payant des dividendes réguliers offrent des opportunités»

le 29/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Aymeric Forest, gérant multi asset chez Schroders

- L’Agefi : Quelles zones géographiques et quels secteurs privilégiez-vous ?

- Aymeric Forest: Dans le cadre de notre stratégie global multi asset income, nous évitons les services publics aux Etats-Unis pour cause de régulation et de valorisation et préférons le secteur de l’eau en Asie du Sud-Est comme Thaï Tap Water. Nous aimons les télécoms en Afrique du Sud et en Chine qui offrent un accès à une croissance forte et une bonne gestion. Nous avons accru notre présence au Royaume-Uni et réduit notre exposition aux Etats-Unis sur les méga-capitalisations devenues chères. Nous préférons des valeurs similaires exposées aux marchés émergents tel Philip Morris en Republique tchèque. Le secteur global des moyennes capitalisations payant des dividendes réguliers est sous-coté, offrant des opportunités. Nous avons aussi augmenté notre exposition au Canada dans l’énergie. Quant à la zone euro, les valeurs sont certes peu chères, mais l’environnement devrait rester volatil avec une faible croissance en Allemagne. Notre portefeuille actions a 500 valeurs pour un rendement de 5%.

- Les matières premières sont-elles un investissement alternatif attractif ?

- Pour nos produits de croissance (global diversified growth), nous avons profité de la baisse de l’or pour augmenter notre exposition dans un environnement où une devise forte est sujet tabou. Nous évitons les métaux industriels en raison des niveaux des stocks et de la faiblesse de la demande chinoise. Nous leur préférons le secteur de l’énergie car les capacités sont plus étroites. Quant à l’agriculture, nous sommes neutres mais craignons des risques de flambées des prix si la Russie ne peut plus compenser les pauvres récoltes américaines.

panel allocations
ZOOM
panel allocations

A lire aussi