La croissance s'accélère aux Etats-Unis

le 26/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le PIB a augmenté de 2% au troisième trimestre en rythme annuel.

La croissance s'accélère aux Etats Unis. Illustration: Fotolia

A quelques jours de l'élection présidentielle, l'information ne sera pas sans effet sur l'opinion publique : le produit intérieur brut (PIB) américain a augmenté de 2% au troisième trimestre en rythme annuel, soutenu par les dépenses des ménages, contre seulement 1,3% durant les trois mois précédents, a indiqué aujourd'hui le département du Commerce. Certes il ne s'agit que d'une première estimation, mais la tendance a rassuré les marchés qui se sont repris dans le sillage de la publication des statistiques.

«Cela semble plutôt bon. C'est prometteur pour l'économie mondiale et l'économie américaine. Mais surtout, cela devrait permettre d'améliorer les bénéfices. Ce qui se traduira par des meilleurs prix sur les marchés d'actions», a commenté le directeur exécutif de Sarhan Capital à New York, Adam Sarhan. Moins optimiste, Alexandra Estiot, économiste chez BNP Paribas estime que « la croissance du PIB au troisième trimestre est certes plus forte qu’attendue mais cache des détails surprenants, tel un rebond des dépenses du gouvernement fédéral ou un recul des importations. Difficile de se réjouir : la croissance reste en deçà de son potentiel alors que les soutiens du troisième trimestre ne seront pas au rendez-vous au quatrième ».

La hausse du PIB, supérieure aux attentes des économistes interrogés par Reuters (1,9%), s'explique notamment par les ventes finales qui ont progressé de 2,1% pour un consensus de 1,5%, et les dépenses des consommateurs qui ont cru de 2% après +1,5% au deuxième trimestre. Chiffres moins rassurants, les investissements des entreprises ont reculé de 1,3%, après une progression de 3,6% au deuxième trimestre.

L'indice des prix PCE (Personal consumption expenditures) a affiché une hausse de 1,8% au troisième trimestre, après 0,7% au deuxième. L'indice des prix de base "core" a légèrement ralenti à 1,3% entre juillet et septembre contre 1,7% au cours des trois mois précédents. Quant aux exportations, elles ont reculé de 1,6% au troisième trimestre, contrastant fortement avec la hausse de 5,3% enregistrée au deuxième. Il s'agit de la première baisse observée depuis le premier trimestre 2009.

A lire aussi