Les banques se financent de nouveau moins cher que les entreprises

le 15/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour la première fois depuis trois ans les spreads des banques émettrices européennes sont inférieurs à ceux des sociétés «investment grade»

C’est une première depuis trois ans. Les banques de la zone euro qui émettent de la dette non sécurisée parviennent à se refinancer à meilleur coût que les sociétés de la catégorie «investment grade», souligne une étude publiée par Morgan Stanley qui compare les niveaux de CDS (indice Itraxx CDS) pour ces différents types de dettes.

«Non seulement cela peut contribuer à réduire le risque systémique des banques et si la tendance perdure faciliter leur capacité de deleveraging mais cela peut aussi favoriser le modèle de banque commerciale», expliquent les analystes. Les annonces de la Banque centrale européenne ont permis une détente des spreads des banques espagnoles italiennes et françaises, certaines ayant retrouvé un accès aux marchés de la dette non sécurisée.

Plusieurs d’entre elles ont même renoué avec les émissions de dettes en dollars à l’image de l’espagnole BBVA ou des françaises BNP Paribas et Crédit Agricole. «Cet appétit de la part des investisseurs américains contraste avec le quatrième trimestre de l’an dernier lorsque les fonds monétaires européens diminuaient leur exposition aux banques européennes», souligne Morgan Stanley. La diminution du recours des banques périphériques au guichet BCE en septembre est aussi un signe positif.

Mais le secteur financier européen reste convalescent, et le ralentissement économique dans la zone euro devrait peser sur les prochains résultats. Le renforcement de la régulation qui va impliquer l’abandon d’activités risquées, mais aussi les plans de désinvestissements engagés dans le secteur financier devraient également venir amputer une partie des profits du secteur.

Les banques de la zone euro parviennent à se refinancer à meilleur coût que les sociétés «investment grade»,
ZOOM
Les banques de la zone euro parviennent à se refinancer à meilleur coût que les sociétés «investment grade»,

A lire aussi