L'institut italien de statistique plus optimiste que le gouvernement

le 27/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Même s’il a qualifié la prévision gouvernementale d’un recul de 2,4% du PIB en 2012 de «réaliste», le président de l’Institut national de statistique italien, Enrico Giovannini, a estimé devant une commission parlementaire que de légères améliorations dans le niveau de confiance des entreprises, une stabilisation d'autres indicateurs de la confiance et une hausse des commandes industrielles, «permettaient de prendre en considération un scénario légèrement plus favorable».

A lire aussi