Le marché primaire des ABS européens profite du rebond

le 19/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les analystes de Barclays ont revu à la hausse leurs prévisions d'émissions pour 2012 en dépit d'un environnement britannique moins favorable

Les dernières nouvelles économiques ont profité au marché de la titrisation européen. Plusieurs opérations ont été placées publiquement ces dernières semaines ou sont attendues à la faveur d’un resserrement des spreads. Le mouvement est notamment attribuable à la présentation par la Banque centrale européenne de son programme pour endiguer la montée des taux et aux dernières annonces sur le front politique: la première pierre de l’union bancaire européenne a été posée et le Mécanisme européen de stabilité n’a pas été jugé inconstitutionnel en Allemagne.

En France, Carrefour Banque a ainsi pu placer une titrisation adossée à des crédits à la consommation. La précédente opération avait été retenue. L’opération de 500 millions d’euros baptisée Coper 2012-1 a été réalisée avec une marge dans le bas de la fourchette à 105 pb au-dessus de l’Euribor à 1 mois pour la tranche senior. Aux yeux des analystes de Barclays, «compte-tenu du caractère atypique de l’opération, cela montre à quel point le marché des ABS a rebondi au cours de l’année». Les deux autres tranches ont été retenues.

Santander a aussi profité de la fenêtre de tir pour émettre un ABS auto britannique, Motor 2012-1, avec des tranches en dollars. L’opération a atteint 1,27 milliard de dollars au total. La tranche A1 en sterling a été adjugée avec une marge de 75 points de base au-dessus du Libor à un mois. Volkswagen a aussi émis un ABS auto, VCL 16, dont le montant de la classe A a dû être revu à la hausse à 1 milliard d’euros avec une marge de 27 pb au-dessus de l’Euribor 1 mois.

Aux dires des analystes de Barclays, les émissions devraient continuer au cours de la dernière partie de l’année. Des RMBS sont déjà attendus, notamment en Grande-Bretagne. Le marché des RMBS britanniques a été le plus actif de la titrisation européenne en termes d’émissions depuis le début de l’année selon les calculs des analystes. Toutefois, ils redoutent que le dispositif de soutien au crédit présenté par la Banque d’Angleterre (funding for lending scheme) ne réduise les émissions de RMBS outre-Manche.

Cela ne les a pas empêchés de revoir à la hausse leurs prévisions d’opérations de titrisations placées publiquement, de 49,5 à 59,5 milliards d’euros. «Comme les spreads se sont resserrés significativement au cours des deux à trois derniers mois nous attendons plus d’émissions de RMBS hollandais et d’ABS auto allemands», assurent-ils.

titrisations
ZOOM
titrisations

A lire aussi