State Street s’est embrouillé dans ses calculs de solvabilité

le 11/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

En marge d’une conférence organisée par Barclays, le patron de State Street, Jay Hooley, a indiqué que l’établissement avait révisé son estimation de ratio de solvabilité tier one, selon les normes Bâle 3, de 9,8% à 11% au 30 juin dernier. La société a fait fausse route dans le calcul des actifs pondérés du risque, lorsqu’il s’est reposé sur les principes édictés par la Réserve fédérale pour mettre en place les normes Bâle 3 aux Etats-Unis.

A lire aussi