François Hollande confirme l'objectif de 3% de déficit en 2013

le 07/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Il s'exprimait ce matin devant la Cour des comptes

François Hollande confirme l'objectif de 3% de déficit en 2013. Photo: Jean-Luc Luyssen/REA

Intervenant devant la Cour des comptes, François Hollande a réaffirmé vendredi sa volonté de ramener les déficits publics à 3% du produit intérieur brut de la France en 2013, contre 4,5% attendu fin 2012, déclarant que l'environnement économique difficile rendait cet objectif d'autant plus nécessaire.

Le chef de l'Etat a indiqué que le projet de loi de finances 2013, qui sera présenté en Conseil des ministres le 26 septembre, assurerait "autant qu'il est possible" la croissance et "autant qu'il est impératif l'équité". S’agissant de la réduction des déficits, "Le ralentissement économique actuel rend encore plus ardu la réalisation de cet objectif mais encore plus nécessaire la réussite de cet exercice" a-t-il insisté.

Il a repris à son compte l'évaluation de la Cour des comptes, qui chiffre l'effort à 33 milliards d'euros en 2013 (pour une croissance de 1%), précisant que 10 milliards seraient trouvés en réduisant les dépenses publiques, hors charge de la dette et des pensions. "Ce sera l'effort le plus important depuis 30 ans", a précisé François Hollande.

Création d'un Haut conseil aux finances publiques

Il a aussi annoncé la création d'un haut conseil qui sera chargé de valider les prévisions économiques du gouvernement et de s'assurer du respect des objectifs en matière d'évolution des finances publiques. La mise en place de ce nouveau Haut conseil aux finances publiques figurera dans un projet de loi organique qui "fixera les règles que la France décide de s'imposer en matière de discipline" budgétaire, a-t-il dit devant la Cour des comptes.

A lire aussi