Rome et Berlin ne veulent pas puiser dans les stocks de pétrole

le 31/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'Allemagne et l'Italie restent opposées à des prélèvements sur les stocks pétroliers stratégiques, estimant que l'offre est amplement suffisante en dépit des sanctions qui frappent la production iranienne, ont déclaré vendredi des sources gouvernementales des deux pays. Les ministres des Finances du G7 avaient toutefois appelé mardi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production pour répondre à la demande, en laissant entendre qu'ils étaient prêts à puiser dans leurs réserves stratégiques.

A lire aussi