Le climat des affaires en Allemagne au plus bas depuis mars 2010

le 27/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'indice Ifo est ressorti à 102,3 pour le mois d'août, plus bas qu'anticipé par les économistes.

photo: PHB/Agefi

L'indice Ifo du climat des affaires a reculé pour le quatrième mois consécutif en août, davantage que ce que les économistes attendaient, nouveau signe de l'impact de la crise de la dette sur la première économie de la zone euro.

Cet indice, établi à partir d'une enquête menée auprès de quelque 7.000 entreprises, s'établit à 102,3 contre 103,2 (chiffre révisé) le mois précédent et une prévision moyenne des économistes de 102,6. Il est à son plus bas niveau depuis mars 2010. Il avait connu un point haut à 109,8 aux mois de mars et avril. «L'analyse par secteurs indique un vrai changement de régime. Tous les secteurs sont en repli,indique Philippe Waechter, directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management. Le secteur manufacturier l'était depuis un moment. La nouveauté est ce qui se passe sur la distribution et chez les grossistes (pour ces deux secteurs les 2 composantes ralentissent). Dans la construction ce sont les anticipations qui tirent l'indice vers le bas».

La composante des conditions actuelles a en effet fléchi moins que prévu à 111,2 contre 111,5 en juillet (révisé) et un consensus de 110,8. Celle des anticipations a en revanche reculé plus que prévu à 94,2 (consensus 95,0), contre 95,5 en juillet (révisé), laissant entendre que les entreprises allemandes s'attendent à souffrir davantage de la crise dans les mois qui viennent.

A lire aussi