Le high yield européen fait face à 180 milliards de dollars de dettes exigibles d'ici à 2014

le 24/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon une étude publiée par Moody's, les émetteurs de dettes high yield vont devoir faire face à de lourdes échéances de remboursement

Les émetteurs de dette high yield vont devoir faire face à de lourdes échéances de remboursement d’ici à deux ans dans un environnement économique dégradé, et sur fond de tensions persistantes sur le crédit bancaire. Près de 180 milliards de dollars (150 milliards d'euros) de dettes de sociétés dites speculative grade arriveront à échéance en 2013 et 2014 dans la région EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique), selon une étude publiée par Moody’s. La moitié du montant total pèse uniquement sur 27 sociétés. L’étude porte sur 272 sociétés non financières qui ont émis pour 663 milliards de dollars de dette bancaire et obligataire et dont 55% devront être remboursés entre 2013 et 2016.

Près de 96 milliards de dollars de dette arriveront à échéance dès 2014, et les besoins de refinancement pour 2013 se chiffrent à 84 milliards. Les émetteurs opérant dans les secteurs du transport et de l’automobile (y compris les équipementiers), et les télécommunications sont les industries qui ont le plus de dette arrivant à échéance dans les 4 prochaines années avec 44 milliards de dollars, 41 milliards et 34 milliards de dettes respectivement exigibles.

Depuis 2011, le nombre de sociétés non financières speculative grade dans la région EMEA n’a augmenté que de 4% soit 10 sociétés de plus mais, dans le même temps, le volume total de dettes a enregistré une hausse d’environ 10%. Si l’on raisonne par zone géographique, la pression reste élevée sur le Portugal. Sous le coup d’une forte augmentation de ses fallen angels -ces sociétés passées de la catégorie investment grade à speculative grade-, la dette high yield des émetteurs portugais représente à elle seule près de 9% des besoins de refinancement sur la période 2013-2016.

Echeances de dette en périphérie de la zone euro
ZOOM
Echeances de dette en périphérie de la zone euro

A lire aussi