CAC 40: la reprise amorcée début juin à 2.920 points est fragile

le 23/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le risque que l’indice développe une vague de baisse vers les 2.700 points reste élevé

Conséquence du décrochage de 2,14% enregistré vendredi dernier après quatre séances globalement positives, le CAC 40 n’a progressé que de 0,41% à 3.194 points sur la semaine. Ce décrochage témoigne de la fragilité de toute hausse alors que la dynamique baissière entamée à la mi-mars à 3.600 points n’est vraisemblablement pas terminée.

Cette dynamique constitue soit une consolidation profonde de la reprise –irrégulière dans ce cas– initiée en septembre dernier à 2.695 points (L’Agefi du 11 juin) soit un mouvement directionnel qui s’inscrit dans la tendance baissière engagée sept mois plus tôt à 4.170 points.

Dans le premier cas, il serait prématuré de conclure à la fin de la tendance baissière enclenchée à 3.600 points sur la seule base du redressement d’indicateurs numériques tels que le Relative Strength Index calculé sur 13 semaines et représenté dans le bas du graphique ci-contre. En l’absence de configuration de retournement à la hausse sur le graphique du CAC 40, le risque que l’indice développe une dernière vague baissière reste élevé. Cela dit, le potentiel de baisse sous la zone de support établie à 2.870-2.920 points (1) est faible, le seuil des 2.695 points formant une limite.

Dans le second scénario, le mouvement directionnel amorcé à 3.600 points vise à ramener le CAC 40 au moins à 2.695 points. La cassure de cet objectif minimum ouvrirait la voie à un retour sur le point bas atteint en mars 2009 à 2.465 points, voire à une descente jusqu’à la borne basse du canal baissier potentiel au sein duquel l’indice parisien évolue depuis février 2011 (2), avant qu’une tentative de retournement durable vers le haut ait lieu.

Compte tenu de la structure en trois vagues –caractéristique d’une phase de consolidation– de la hausse développée de 2.695 à 3.600 points et du principe d’alternance des phases de consolidation et des mouvements directionnels au sein d’une tendance, nous privilégions le second scénario. La probabilité est forte, dans ce cas, que le haut du canal baissier potentiel, passant à 3.374 points cette semaine (-11,9 points/semaine), ou la région des 3.285-3.295 points constitue un plafond et force le CAC 40 à se réorienter à la baisse, si cela n’a pas déjà été le cas vendredi dernier. La large zone de support située à 3.070-3.120 points (3) et le support établi à 2.995 points devraient alors être les premiers paliers importants sur le chemin du retour à 2.695 points.

(1) Gap ouvert à la hausse le 28 novembre 2011 et niveau de rebond du 1er juin dernier.

(2) Le bas de ce canal potentiel passe à 2.168 points cette semaine et perd 11,9 points par semaine.

(3) Large gap ouvert à la hausse le 29 juin et niveau de rebond du 12 juillet.

Cac 40
ZOOM
Cac 40

A lire aussi