La BCE abaisse son niveau d'exigence pour les collatéraux

le 22/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La BCE s'apprête à accepter une gamme bien plus large de collatéraux dans le cadre de ses opérations de refinancements. Dans un communiqué, la banque centrale dit qu'elle a abaissé le niveau de notation requis sur les ABS, obligations adossées à des actifs, qu'elle accepte comme collatéraux. Avec cette modification, la BCE accepte désormais de recevoir des actifs adossés à des crédits immobiliers, à des crédits accordés à des petites et moyennes entreprises, à des crédits automobile, à du crédit à la consommation et à des crédits d'immobilier commercial, avec comme exigence qu'ils soient notés au moins "triple B". Les décotes ont été fixées à 16% pour des actifs notés A et 32% pour des actifs moins bien notés. Pour les observateurs, cette mesure doit surtout faciliter le refinancement des banques espagnoles.

A lire aussi