Intesa Sanpaolo lance une offre d'échange sur ses covered bonds

le 19/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle propose des obligations sécurisées adossées à des prêts hypothécaires en échange de titres sur le secteur public

La banque italienne Intesa Sanpaolo vient de faire une offre inédite aux porteurs de ses obligations sécurisées. Elle propose d'échanger les titres adossés à un portefeuille de prêts au secteur public en titres adossés sur des prêts hypothécaires.

Sa décision fait suite à la dégradation la semaine dernière par Moody's de la note de ses obligations sécurisées par des prêts aux collectivités. Les lignes émises dans le programme ont été abaissées d'un cran, de Aa3 à A1. Dans ce contexte, la banque a mis en place cet échange au pair «afin de renouveler son engagement fort vis-à-vis de ses investisseurs», explique-t-elle. Le principal des deux lignes concernées s'élève à 3,5 milliards d'euros.

L'offre d'échange permet surtout à la banque de ne pas alourdir le coût lié à ces émissions. Dans sa note du 13 juin, Moody's justifie la dégradation des notes par le fait que le niveau de surcollatéralisation dans les covered bonds est devenu insuffisant pour un maintien de la note à Aa3. Il aurait fallu que le niveau de surcollatéralisation atteigne 39,5% alors qu'il ne ressort qu'à 22,6%. Compte tenu du retour de l'émetteur sur le niveau de surcollatéralisation qu'il entend maintenir pour le programme, la note maximum que les covered bonds peuvent obtenir est A1, explique l'agence de notation dans son communiqué.

«En proposant un échange des covered bonds dégradés, Intesa Sanpaolo évite de devoir placer davantage de collatéral pour ces titres, ce qui lui aurait coûté cher», explique un spécialiste. L'opération aurait été d'autant plus compliquée que l'origination de prêts au secteur public a dû ralentir dans le contexte de crise de la dette souveraine. «L'offre d'échange de la banque italienne illustre la façon dont une banque peut répondre de façon alternative au problème de dégradation d'une note qui ne peut être résolu que par une surcollatéralisation des lignes concernées», ajoute-t-il.

Reste à savoir l'accueil que réserveront les porteurs obligataires à l'offre. Elle prendra fin le 4 juillet prochain. En parallèle, la banque italienne a annoncé qu'elle allait modifier les caractéristiques de son programme d'émission de covered bonds sur le secteur public. Mais il faudra attendre les réunions des porteurs obligataires courant juillet pour en connaître le détail.

émissions crédits
ZOOM
émissions crédits

A lire aussi