La BoE soulève l’espoir d’une action concertée des banques centrales

le 15/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La BoE a annoncé cette nuit des mesures d'urgence pour ses banques, alors que Reuters évoque une possible action concertée avant le sommet du G20

Les banques centrales mondiales sont sur le qui-vive à deux jours des élections en Grèce. Selon une enquête conduite par UBS, près des trois quart des 80 banquiers centraux, fonds souverains et institutions interrogés détenant plus de 8.000 milliards de dollars d’actifs, anticipent qu’au moins un pays sera contraint de quitter la zone euro dans les cinq prochaines années, avec un risque concentré sur les douze prochains mois.

Cette nuit, les autorités britanniques ont annoncé des mesures d’urgence destinées à isoler le système bancaire du pays de la zone euro en crise. «Un grand nuage noir d’incertitude planait non seulement sur la zone euro, mais également sur notre économie et en fait sur l’économie mondiale» a indiqué Sir Mervyn King, le gouverneur de la BoE qui va réduire le coût de financement des banques en contrepartie d’engagements en termes de distribution de crédit. Une mesure destinée à apporter 80 milliards de livres en nouveaux crédits. La BoE va également activer des mesures prises en décembre d'apport de liquidités d'au moins 5 milliards de livres par mois. «Les circonstances exceptionnelles dans lesquelles nous nous trouvons aujourd'hui nécessitent la mise en place d'un système de financement temporaire assurant la transition avant le retour à des jours meilleurs» a expliqué Mervyn King.

De son côté, la Banque du Japon a laissé sa politique monétaire inchangée ce matin, conservant des marges de manœuvre avant les élections grecques. Le Wall Street Journal indique que la Fed, qui assure déjà des financements en dollars à la BCE, serait prête à réactiver plusieurs programmes de 2008 destinés à offrir des liquidités à court terme.

Selon Reuters, les banques centrales des grandes puissances mondiales se tiennent prêtes à stabiliser les marchés et à prévenir tout assèchement du crédit si le résultat des élections législatives en Grèce déclenche une tempête sur les places financières. «Les banques centrales se préparent à une action coordonnée pour fournir des liquidités» qui pourrait intervenir juste avant le sommet du G20 lundi et mardi, selon une source citée par l’agence. La BCE est attendue sur un nouveau programme LTRO, une possible réactivation du programme SMP, et sur une éventuelle baisse de taux.

Par ailleurs, Reuters indique que l'Europe serait prête à des assouplissements en donnant au futur gouvernement grec une certaine marge de manœuvre pour atteindre les objectifs fixés dans le plan de renflouement. L'euro restait stable cette nui à 1,2628, confirmant ses gains d'hier.

A lire aussi