Chypre se réserve des recours autres que l’UE

le 13/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La banque centrale chypriote a fait savoir que le pays recherchait les meilleures conditions possibles pour une éventuelle aide extérieure, soulignant qu'il disposait d'autres options que celle d'une aide européenne, alors que les médias locaux évoquent un possible soutien de Moscou ou de Pékin. Le ministre délégué aux affaires européennes a indiqué de son côté que l’aide pourrait atteindre 4 milliards d’euros si elle impliquait des fonds de sauvetage européens.

A lire aussi