Madrid devra se soumettre à la supervision de la «troïka»

le 11/06/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le renflouement des banques espagnoles par des capitaux extérieurs obligera Madrid à se soumettre à la surveillance de ses bailleurs de fonds et du FMI. Dimanche, Mariano Rajoy, le chef du gouvernement avait déclaré que l’Espagne s’était assurée l'aide de la zone euro sans avoir à se plier à un programme d'ajustement budgétaire, soulignant que cet accord n'avait «rien à voir» avec les procédures imposées à la Grèce, à l'Irlande ou au Portugal.

A lire aussi