La Société Générale poursuit le recentrage de sa banque privée

le 31/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Elle vend sa participation de 37% dans Rockefeller Financial Services à RIT Capital Partners, entité de la branche britannique des Rothschild

L’aventure de la Société Générale avec la galaxie Rockefeller aura été de courte durée. Société Générale Private Banking (SGPB) a vendu sa participation de 37% dans Rockefeller Financial Services à RIT Capital Partners, une entité de la branche britannique des Rothschild qui enchaîne les partenariats. L’établissement français avait signé un accord en juin 2008 pour une somme estimée à l’époque par certains proches à 100 millions de dollars environ, après un an de négociations.

SGPB, qui ne donne pas d’indication de prix, a laissé le soin aux deux autres protagonistes de communiquer officiellement sur l’opération. «La Société Générale ne voulait pas que la transaction soit perçue comme faisant partie des efforts qu’elle a entrepris dans son deleveraging [réduction de son bilan]. En effet, cette opération n’aura pas d’effet fondamental sur la solvabilité ni la liquidité du groupe», indique-t-on en interne.

En revanche, l’opération de cession s’inscrit bien dans la stratégie de recentrage et de simplification entamée par SGPB vers ses marchés prioritaires que sont l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie. En outre, le pôle est engagé dans un programme de réduction des coûts, comme l’indiquait la banque à la publication de ses résultats 2011. Malgré des actifs en légère hausse grâce à l’effet de marché (à 85,4 milliards d’euros au 31 mars 2012), son résultat d’exploitation a chuté de 46% au dernier trimestre 2011 et de 20% au premier trimestre 2012.

En signant avec Rockefeller, qui avec ses filiales administrait 34 milliards de dollars d’actifs au 31 mars dernier, SGPB souhaitait en 2008 développer ses relations avec les family offices, qui représentent le segment de clientèle le plus riche dans le marché de la gestion de fortune (ses actifs dépassent 30 millions de dollars). En juin 2010 était lancé un premier produit commun, «Moorea Fund – Société Générale Rockefeller US Equity», un compartiment actions US dans la plate-forme luxembourgeoise Moorea Fund. Les deux partenaires entendaient également créer des structures sous marque commune en Asie, au Moyen-Orient et en Europe de l’Est.

Mais ce projet était porté par Daniel Truchi, l’ancien directeur de SGPB remplacé en mars dernier par Jean-François Mazaud. En outre, la commercialisation du fonds actions US avait été arrêtée dès le début 2011, l’équipe d’investissement de Moorea Fund préférant se concentrer sur des compartiments plus spécialisés.

A lire aussi