Dewey & LeBoeuf en pleine débâcle

le 30/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec 245 millions de dollars de dettes pour 193 millions de dollars d’actifs, le cabinet d’avocats d’affaires s’est placé mardi sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites. «La conjoncture négative, combinée à la croissance rapide du cabinet et à des montages de rémunération des associés, ont créé une situation où le cash flow était insuffisant pour couvrir les dépenses de capital et toutes les attentes salariales », a résumé Jonathan Mitchell, en charge de la restructuration de la firme. Dewey a mandaté Togut, Segal & Segal pour l’assister dans la procédure. La société, issue de la fusion en 2007 de Dewey Ballantine et LeBoeuf, Lamb, Greene & McRae, prévoit de tenir des auditions au cours desquelles les créanciers peuvent présenter des requêtes au juge. Il s’agit du plus grand cabinet d’avocats d’affaires américain à faire faillite. Brobeck, Phleger & Harrison et Heller Ehrman s’y étaient également résignés, en 2003 et 2008 respectivement.

A lire aussi