BNP Paribas anime le marché des ABS auto

le 30/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque émet des obligations adossées à des prêts automobiles français alors que souvent le sous-jacent de ce type d'opérations est allemand

BNP Paribas Personal Finance se jette à l’eau. La banque a émis hier pour la première fois des obligations adossées uniquement à des prêts automobiles (ABS auto) français . Jusque-là ses transactions avaient pour sous-jacent des portefeuilles qui incluaient aussi des crédits à la consommation. La transaction de 560 millions d’euros se fait par le véhicule Autonoria.

«Cette transaction vient confirmer le regain d’activité des originateurs français dans la titrisation des créances automobiles, et constitue en soi une bonne nouvelle pour les investisseurs friands de diversification dans un marché encore nettement dominé par les transactions allemandes», écrit Henri de Mont-Serrat, responsable de la recherche ABS & CDO chez Natixis.

La titrisation se fait à partir de quelque 54.000 prêts automobiles accordés à des particuliers. Plus de 50% financent des véhicules neufs et le taux d’intérêt moyen est de 5,6%. «Les investisseurs en ABS aiment bien les sous-jacents qui sont des portefeuilles de prêts automobiles parce que c’est très granulaire et leur maturité est assez courte», explique Boudewijn Dierick, membre de l’équipe dédiée à la titrisation chez BNP Paribas. Il précise que les souscripteurs sont essentiellement des assureurs et fonds de pension, anglais, français et hollandais.

L’émission est structurée en deux tranches, la première est de 440 millions d’euros et a été notée AAA par Standard and Poor’s et Moody’s. La maturité moyenne des titres de cette tranche (weighted average life) est de 2,45 ans et la marge d’émission de 85 pb. Cela «semble très serré», juge Henri de Mont-Serrat au vu des caractéristiques de la transaction. Aux dires de Boudewijn Dierick, le fait que BNP Paribas soit derrière l’opération justifie ce niveau. «C’est la première transaction d’Autonoria, si le marché se porte bien, il y en aura probablement une ou deux par an», précise-t-il.

La dernière émission française d’Auto ABS a été réalisée en février par Socram Banque, détenue par des compagnies d’assurance et BPCE (elle était de plus de 400 millions d'euros). Ces dernières semaines, Santander Consumer Bank, Athlon Group, LeasePlan UK ont aussi émis des ABS auto. «Le succès de ces transactions démontre un degré croissant de confiance de la part des investisseurs et est de bon augure pour le secteur», note Priya Balan chez Barclays Capital.

titrisations
ZOOM
titrisations

A lire aussi