Plongée au cœur du Chief Investment Office de JPMorgan

le 18/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’entité londonienne à l’origine de la lourde perte de trading dévoilée par la banque américaine disposerait d’un portefeuille de plus de 100 milliards de dollars d’obligations «complexes et risquées au centre de la crise financière de 2008». Ces titrisations et autres produits structurés viennent en complément des positions en dérivés de crédit ayant entraîné la perte publiée par JPMorgan. Selon de nombreux traders, le Chief Investment Office est depuis trois ans le plus important acheteur de titres obligataires complexes sur l’ensemble des marchés. La course au rendement aboutit aujourd’hui à un portefeuille de produits «non-standards» de quelque 150 milliards de dollars.

A lire aussi