François Hollande et Angela Merkel se rencontreront mi-mai

le 09/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le sommet franco-allemand, juste après le 15 mai, inaugurera un calendrier institutionnel chargé d'ici à la fin juin

François Hollande devrait rencontrer Angela Merkel très vite après la passation de pouvoir. Photo: Balint Porneczi/bloomberg

Angela Merkel a beau assurer qu’elle accueillera le nouveau président français François Hollande «à bras ouverts», les marchés financiers vont rester suspendus dans les prochaines semaines à l’état des relations du couple franco-allemand. Si la volonté d’augmenter le capital de la Banque européenne d’investissement est partagée –le chiffre de 10 milliards d’euros circule, ce qui financerait jusqu’à 180 milliards d’euros de projets–, Berlin s’oppose encore à une renégociation du pacte budgétaire ou à l’émission de «project bonds» européens.

Le premier grand rendez-vous devrait intervenir dès la passation de pouvoir à l’Elysée entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, prévue le 15 mai. Ce dernier entend rencontrer la chancelière allemande le jour même ou le lendemain pour un entretien bilatéral. Les deux dirigeants auront l’occasion de se revoir les 18 et 19 mai à Camp David dans le cadre du sommet du G8.

Les investisseurs auront ensuite en ligne de mire deux échéances importantes. Les élections législatives en France, d’une part, les 10 et 17 juin. Le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement européens du 28 et 29 juin, d’autre part, où la question de la croissance sera abordée. Il devrait être précédé d’un sommet informel dont la date serait le 23 mai, selon Reuters.

D’ici là, les autres dossiers européens suivront leur cours, à commencer par le plus déstabilisant, l’imbroglio politique en Grèce. Les 14 et 15 mai se tiendront les réunions des ministres des Finances de la zone euro et de l’Union européenne. Les sujets financiers domineront, avec un accord attendu sur le projet de directive CRD 4 sur les règles prudentielles bancaires et une discussion autour du règlement sur les agences de notation. Le Parlement européen doit adopter son propre projet de texte CRD 4 le 14 mai.

Alors que le Parlement allemand doit voter le pacte budgétaire autour du 25, les Irlandais se prononceront par referendum le 31. Le «oui» est en tête des sondages, mais le pays espère toujours amender les termes de son programme d’aide. La veille, le 30 mai, la Commission européenne rendra ses rapports sur les projets de budget 2013 des Etats membres, dans le cadre de la nouvelle procédure du «semestre européen».

Un dernier grand rendez-vous rythmera le mois de juin: le sommet des pays du G20 à Los Cabos, au Mexique, les 18 et 19 juin. Il consacrera une bonne part de son ordre du jour à la régulation financière.

A lire aussi