Le Brésil privilégie la croissance à l’inflation

le 09/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque centrale brésilienne renoncerait à poursuivre comme objectif unique et ultime le contrôle des prix à la consommation, selon le journal qui cite Fernando Pimentel, le ministre de l’industrie du pays. S’il reconnaît que la stabilité des prix est nécessaire, la croissance, l’emploi et le bien-être social restent, selon lui, les objectifs prioritaires des autorités brésiliennes.

A lire aussi