«L’amélioration de l’environnement a renforcé nos convictions positives à 12 mois»

le 07/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Vincent Guenzi, directeur de la stratégie chez Cholet-Dupont

L’Agefi: Quelles sont les raisons de votre pessimisme accru à 6 mois sur les actions?

Vincent Guenzi: Il ne s’agit pas de pessimisme mais de prudence. Au premier trimestre, nous avons maintenu des objectifs réalistes, sans excès d’optimisme, et les événements des dernières semaines nous ont donné raison. Ceci étant, l’amélioration de l’environnement économique et financier qui est constatée depuis plusieurs mois a renforcé nos convictions positives à 12 mois. Mais pour l’instant, sur le plan économique, l’Europe reste le point faible et les nombreuses échéances électorales renforcent l’incertitude. Nous avons donc légèrement abaissé les objectifs à 6 mois, ce qui nous semble raisonnable. En revanche, en cas de baisse des marchés dans les prochaines semaines, les différents parefeux mis en place en Europe devraient limiter le repli. Par ailleurs, les bonnes performances de nombreuses valeurs européennes exposées à la croissance mondiale sont très rassurantes. Aussi, en fonction de l’évolution de la situation politique en Europe, nous n’excluons pas de relever encore nos objectifs à un an pour les indices européens.

Le nouvel assouplissement de la politique monétaire au Japon peut-il stimuler son marché boursier?

Cela devrait se produire comme en février dernier. Cette nouvelle stimulation monétaire est bienvenue pour éloigner le pays de la déflation. Le recul du yen stimulera les exportations alors que la croissance domestique s’appuie sur la reconstruction post-tsunami. Après un premier mouvement d’appréciation du Nikkei et de baisse du yen, des prises de bénéfices se produisent depuis le mois d’avril. D’ici peu, ce repli des cours permettra de se renforcer en actions japonaises en gardant une couverture contre la baisse de la devise nippone.

Panel Actions 7 mai 2012
ZOOM
Panel Actions 7 mai 2012

A lire aussi