Le flou politique domine en Grèce

le 07/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le président grec Karolos Papoulias a reçu Antonis Samaras, chef de file de Nouvelle démocratie, formation de droite arrivée la veille en tête des élections législatives anticipées, afin de lui donner trois jours pour tenter de former un gouvernement avec l’ensemble des partis à l’exception d'Aube dorée, xénophobe et antieuropéen. De son côté, Evangelos Venizelos, le chef de file du parti socialiste grec (Pasok) arrivé troisième aux élections, s'est prononcé lundi en faveur de la formation d'une coalition favorable au maintien de son pays dans la zone euro et a de nouveau appelé à une renégociation du plan international de renflouement des finances publiques. «S'il n'y a pas de gouvernement pour négocier la prochaine tranche avec la troïka (UE/BCE/FMI) et si l'Etat ne reçoit pas le flux de trésorerie mensuel prévu, alors nous pourrions avoir un problème de liquidités à partir du mois de juin», a déclaré de son côté à Reuters un responsable du ministère grec des Finances.

A lire aussi