Les investisseurs s'intéressent aux actifs toxiques d'AIG

le 25/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Réserve fédérale de New York vend deux CDO récupérés après le sauvetage de l'assureur. Deux groupes de banques seraient déjà en lice

Les investisseurs se serrent les coudes pour obtenir les titrisations détenues par la Réserve fédérale de New York depuis le sauvetage d'AIG. Selon Bloomberg, Credit Suisse, Citigroup et Goldman Sachs se sont alliés pour remporter l’appel d’offres sur les titres adossés à des prêts immobiliers commerciaux, d’une valeur de 7,5 milliards de dollars. D'après l'agence, Bank of America et Morgan Stanley ont fait de même.

La semaine dernière, la Fed de New York a déclaré qu’elle mettait aux enchères deux CDO (collateralized debt obligations), baptisés «Max » et détenus par le véhicule Maiden Lane III. Celui-ci possédait des actifs évalués à 17,8 milliards de dollars fin 2011. Il a été créé en 2008 pour racheter à AIG 29,3 milliards de dollars de CDO et annuler les CDS que l'assureur avait vendus pour assurer contre le risque de défaut des produits. Avec la dégradation des marchés, AIG ne pouvait plus faire face aux appels de marge des détenteurs des dérivés de crédit et la Fed s’est portée à son secours.

La banque centrale a aussi ouvert l’appel d’offres à Barclays Capital, Nomura et Deutsche Bank, qui avaient manifesté leur intérêt pour les actifs toxiques. La transaction devra être conclue le 26 avril prochain. La Fed précise qu’elle ne débouchera sur une vente que si elle estime que la meilleure offre est «de bonne valeur pour le public». Par ailleurs, la cession ne doit pas perturber les marchés, comme ce fut le cas lors de la mise en vente d'autres actifs toxiques en 2011. La Fed avait alors interrompu ses enchères régulières.

Avec cette opération, la Fed espère être remboursée du prêt de 9,8 milliards de dollars qu’elle avait accordé à Maiden Lane III. Au début de l’année, elle a déjà réalisé la vente des actifs de l’autre véhicule né du sauvetage d’AIG, Maiden Lane II, et gagné 2,8 milliards de dollars. L’opération pourrait aussi permettre à l'assureur, qui a investi dans Maiden Lane III, de continuer à rembourser ce qu’il doit au Trésor américain.

Quant aux investisseurs, ils pourraient racheter à bas prix des actifs avant de les revendre. Cependant les actifs de Maiden Lane III sont vendus par «paquets», ce qui devrait diminuer leur attrait. Les investisseurs pourraient chercher à obtenir les titres sous-jacents individuellement (CMBS). Ce n’est pas l’option que privilégieraient Credit Suisse, Goldman Sachs et Citigroup, selon Bloomberg.

titrisation
ZOOM
titrisation

A lire aussi