«Les niveaux de valorisation nous incitent à rester positifs sur les marchés actions»

le 26/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Emmanuel Morano, responsable de la gestion actions à La Française AM

L’Agefi : Pourquoi restez-vous aussi optimiste sur les marchés actions?

Emmanuel Morano : Après une phase importante de révision à la baisse des prévisions 2011, les prévisions 2012 par grandes zones géographiques reviennent à des niveaux plus «normalisés». Il n’y a plus de discrimination entre Europe et Etats-Unis (les deux sont calés à +8%). En regardant de plus près la prévision inclut un redressement sur les financières. Retraité de cet élément dont la visibilité est faible, la croissance se situe à +5%, ce qui est historiquement bas. On observe par ailleurs, la restauration d’une dynamique différenciante pour la zone émergente dont la croissance est estimée à +12%. Globalement ces prévisions ne sont pas exorbitantes.

Le phénomène de normalisation s’observe également du côté des valorisations. L’Europe et la zone émergente se traitent à 10,5 fois la croissance des 12 mois à venir; les Etats-Unis à 13 fois, ce qui reste historiquement faible. Ces éléments nous incitent donc à rester positifs sur les marchés actions.

Quelles zones géographiques privilégiez-vous?

Le potentiel de ré-accélération de la croissance et les valorisations sont plus attractifs sur les zones émergentes, et en Europe. Compte tenu de la normalisation des prévisions, il convient mieux de se positionner sur les actions globales, qui sont les plus exposées aux zones/secteurs en croissance. L’Europe a certainement gagné du terrain par rapport aux Etats-Unis sous cet aspect. Et les entreprises de la zone émergente deviennent de plus en plus compétitives sur la scène mondiale. Ces évolutions récentes du paysage concurrentiel peuvent être jouées aujourd’hui.

panel actions
ZOOM
panel actions

A lire aussi