«L’amélioration de la conjoncture américaine peut soutenir le dollar à court terme»

le 26/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management

L'Agefi: Quelles sont les conséquences de l’amélioration des perspectives de l’économie américaine sur l’euro/dollar ?

Eric Bourguignon: L’amélioration de la conjoncture économique aux Etats-Unis est de nature à soutenir le dollar à court terme, car elle renforce incontestablement l’attractivité du pays. Mais nous doutons que les flux de capitaux dont le billet vert pourrait bénéficier grâce à cette amélioration suffisent à inverser durablement sa tendance à la dépréciation. Le déficit extérieur américain reste bien trop élevé, et la situation financière de la nation bien trop calamiteuse, pour que le dollar retrouve son lustre d’antan. Il semble par ailleurs évident que la politique économique menée outre-Atlantique vise à en perpétuer la glissade.

Pourquoi pariez-vous sur une parité euro/livre à 0,87 à six mois ?

Bien qu’elle traverse une période très délicate, la zone euro présente, contrairement au Royaume-Uni, des comptes extérieurs équilibrés et semble avoir pris à bras-le-corps les problèmes auxquels elle est confrontée. Elle s’est effectivement engagée dans une politique de redressement rapide de ses comptes publics (règle d’or). Elle a définitivement écarté le risque d’une crise majeure de liquidité (avec les deux injections de liquidité à trois ans, LTRO). Elle a enfin déminé le problème grec (avec le programme d'échange de dette, PSI). Nous estimons donc que l’euro sortira plutôt renforcé de cette épreuve, tandis que la livre sterling pourrait pâtir des sombres perspectives de l’économie britannique, dont le modèle de développement, largement basé sur l’immobilier et les services financiers, tarde à se renouveler.

panel devises
ZOOM
panel devises

A lire aussi