Les hedge funds menacés de coûts plus élevés

le 26/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les fonds alternatifs se préparent à devoir supporter une augmentation des tarifs pratiqués par leurs prestataires de service privilégiés. Ces «prime brokers» doivent en effet faire face à de nouvelles règles de liquidité et de capitaux avec Bâle 3. Le quotidien a rencontré nombre des principaux prime brokers, parmi lesquels Goldman Sachs, Morgan Stanley, JPMorgan ou Deutsche Bank. Tous ont confirmé leur souhait d’imposer des hausses de tarif au cours des prochains mois. Même les stratégies de gestion les plus simples pourraient supporter des coûts plus élevés. A en croire le patron de l’un des principaux courtiers, les nouvelles règles auraient ainsi de quoi «tuer» certains marchés.

A lire aussi