CAC 40 : le repli amorcé à 3.600 points est technique

le 26/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indice consolide les gains enregistrés depuis décembre avant de viser les 3.900 points

Le CAC 40 a reculé de 3,30 % à 3.476 points la semaine dernière. Le retracement de Fibonacci situé à 3.605 points (1), testé à la fin de la semaine précédente, a donc joué son rôle de résistance et forcé l’indice parisien à se replier. Cela étant, il s’agit vraisemblablement d’une phase de consolidation et non de l’amorce d’un retournement durable à la baisse, le mouvement haussier initié en novembre dernier à 2.795 points ne semblant pas terminé.

En effet, d’un point de vue «elliottiste», le CAC 40 doit encore développer une phase de baisse puis une phase de hausse pour que ce mouvement haussier de nature «impulsive» (par opposition à une correction) comporte ses cinq phases constitutives (voir les chiffres 3-1 à 3-5 sur le graphique ci-contre). Le repli amorcé après le test du seuil des 3.605 points constitue probablement le début de la quatrième des ces cinq phases. Il vise dans ce cas à consolider la hausse (3-3) enclenchée en décembre dernier à 2.940 points.

Cette phase de consolidation baissière, qui devrait durer trois à six semaines, pourrait prendre la forme d’une zone de congestion (triangle ou bande horizontale). Dans tous les cas, le risque est grand que la droite de support haussière testée la semaine dernière, et qui passe à 3.477 points cette semaine (+ 38,3 points/semaine), soit cassée après un possible rebond mineur. L’indice devrait alors revenir dans la région des 3.350-3.560 points (2), avec un palier à 3.395-3.410 points (3), avant de reprendre le chemin de la hausse pour développer la dernière phase (3-5) de la vague entamée à 2.795 points. L’objectif minimum que sera alors la région des 3.600-3.605 points devrait sans doute être dépassé afin que la hauteur du mouvement engagé à 2.795 points se rapproche des standards «elliottistes».

Ce mouvement constitue, en effet, la troisième des cinq grandes vagues que comptera l’impulsion majeure initiée à 2.695 points en septembre dernier (voir les chiffres 1 à 3 sur le graphique ci-dessus). Or, l’amplitude des vagues 3 étant généralement beaucoup plus importante que celle des vagues 1, la probabilité est forte que, dans le CAC 40, où la vague 1 a une hauteur de 715 points, la vague 3 monte jusqu’au gap ouvert à la baisse en juillet dernier à 3.890-3.915 points.

(1) Troisième retracement de la baisse développée de 4.170 à 2.695 points.

(2) Premier retracement de Fibonacci de la hausse de 2.940 à 3.600 points (phase 3-3) et niveau de rebond du 7 mars.

(3) Gap ouvert à la hausse le 8 mars.

analyse technique CAC 40
ZOOM
analyse technique CAC 40

A lire aussi