Berlin s'ouvre au compromis sur le renforcement du pare-feu européen

le 26/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'Allemagne est prête à accepter que les 200 milliards d'euros de capitaux déjà alloués au Fonds européen de stabilité financière (FESF) fonctionnent en parallèle avec les 500 milliards prévus pour le Mécanisme européen de stabilité (MES) permanent appelé à lui succéder, a déclaré lundi la chancelière allemande, Angela Merkel. A propos des marchés financiers, elle a déclaré que la situation s'était quelque peu calmée ces dernières semaines mais elle a ajouté que les obligations d'Etat portugaises et espagnoles restaient fragiles.

A lire aussi