Athènes attend la première tranche du nouveau plan d’aide

le 09/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La banque centrale de Grèce (photo Bloomberg)

La Grèce a pris toutes les mesures requises pour bénéficier d'un second renflouement, doit déclarer vendredi le président de l'Eurogroupe des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker, selon un projet de communiqué à l'issue d'une réunion avancée à aujourd'hui. La Grèce a proclamé le succès de son échange d'obligations, franchissant ainsi une étape décisive sur le long chemin qui doit la mener à la restructuration de sa dette censée lui éviter un défaut. Vendredi matin, le ministère grec des Finances a annoncé que les détenteurs de 85,8% des obligations relevant du droit grec, d'un montant global de 177 milliards d'euros, avaient donné leur accord à un échange de titres, et que les porteurs de 20 milliards d'euros de titres de droit étranger avaient aussi accepté l'offre. En prenant en compte l'activation des «clauses d'action collective» (CAC), une mesure qui contraindra les récalcitrants à accepter l'échange, la proportion atteindra 95,7%. Parallèlement, des responsables de l'Isda (International Swaps and Derivatives Association) doivent se réunir à 14 heures pour juger si l'échange de dette constitue un «événement de crédit» et justifie le paiement des «credit default swaps» (CDS), ces instruments de garantie contre un défaut de remboursement. En cas de décision positive, le montant net des CDS à payer serait légèrement supérieur à 3 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros).

A lire aussi