Le Brésil prêt à se défendre dans la «guerre des changes»

le 01/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Brasilia a modifié une taxe de 6%, baptisée IOF, sur les prêts étrangers à court terme pour englober tous les prêts jusqu’à 3 ans. Cette mesure s’inscrit dans le cadre des efforts visant à stopper l’appréciation du real face au dollar. Le ministre des Finances,Guido Mantega, l’a justifiée par la nécessité de se défendre dans une «guerre des changes mondiale».

A lire aussi